Geneanet > Ressurser > Blogg

Innhold på fransk : Arc de Triomphe : le projet est terminé

Postert av Frédéric Thébault on 8. okt. 2021

Lancé en mars 2021 à l’occasion du bicentenaire de la mort de Napoléon le projet “Arc de Triomphe” a consisté à réaliser la généalogie des 662 personnes dont le nom a été gravé sous le célèbre monument parisien.

Six mois plus tard, il peut être présenté, la totalité des généalogies des personnes mentionnées, à l’exception de quelques-unes ayant des origines étrangères ou dont les ancêtres n’ont pu être trouvés, ayant été réalisées.
Ces généalogies ne sont pas exhaustives, cinq générations d’ascendance et deux de descendance seulement étant souhaitées au départ.

Nous tenons à remercier chaleureusement tous les généalogistes qui ont donné de leur temps pour constituer cet arbre : abrissebrat, alcazar, bribri95, chrismaje, cpicolet, crapeaud, docjeanwanado, efeder, fdst, galgrou56, giselamet, jcdruard, jkail, jqsprevot, nadiral, ptitpteur, rorocat, titou57, xlecoq.
Bien entendu, une généalogie n’étant jamais terminée, l’arbre continuera à s’étoffer tant que les volontaires auront à coeur de parfaire leur travail.

L’arbre est consultable via l’onglet Ressources et le menu Guide Généalogique :

Choisissez ensuite la rubrique “Révolution et Empire” et “Les noms mentionnés sous l’Arc-de-Triomphe” :

Quelques statistiques

  • 660 noms concernant 662 personnes sont gravés sous son arche, disposés en quarante colonnes sur les quatre piliers du monument. Ce sont les noms des militaires qui ont servi sous la Première République (1792-1804) et le Premier Empire (1804-1815).
  • Cent-vingt-huit noms sont soulignés qui concernent, avec quelques exceptions, les morts au combat.
  • Tous ne sont pas Français, puisque l’on trouve neuf Italiens, huit Allemands, six Américains, quatre Belges et trois Polonais.
  • Ces noms concernent une écrasante majorité de généraux de brigade ou de division, des maréchaux bien sûr (dix-huit ont donné leur nom aux “boulevards des Maréchaux”, mais aussi des rois, vice-rois ou ministres ou des grades moins élevés (vice-amiraux, lieutenants, colonels), des médecins militaires. Enfin, cinq membres de la famille proche de l’Empereur sont représentés (frères, cousin, beaux-frères, fils adoptif).
  • Lors de la signature du décret impérial en 1806 ordonnant la construction de l’Arc de Triomphe, la moyenne d’âge des personnages honorés était de 41 ans. Les plus jeunes étaient des soldats de 15, 16 et 17 ans (Joseph VIALA était mort en 1793, les deux autres étaient vivants : Jean-Paul SCHRAMM était aide de camp de son père et Laurent Augustin PELLETIER de CHAMBURE débutait sa carrière militaire) ; le plus âgé était le maréchal LUCKNER, qui avait alors 84 ans.
  • Citons un absent remarqué parmi les 662 mentions : Joseph Léopold Sigisbert HUGO, qui n’est autre que le père de Victor, dont ce dernier dira « Je ne regrette rien devant ton mur sublime, que Phidias absent et mon père oublié ! ». Alexandre DUMAS eût plus de chance, puisque son père Thomas (également le seul homme noir) figure bien sous l’Arc de Triomphe.

À voir aussi

Les arbres collaboratifs

D’autres projets d’arbres collaboratifs peuvent être réalisés sur demande. Dernier et non des moindres : “le drame de Villy-la-Ferté” en 1940, réalisé de main de maître par Eddy Goisbault. À suivre, deux arbres consacrés l’un au naufrage du Lamoricière et l’autre aux victimes des bombardements du 21 avril 1944 à Paris. Nous recherchons également des bénévoles pour travailler sur des arbres collaboratifs d’nevrgure départementale ou régionale à partir des listes de soldats de la guerre de 1914-1918. Vous pouvez d’ores-et-déjà vous pré-inscrire si vous souhaitez y participer.

52 kommentarer

Il me semble que le général Dumerbion (Jadart du Merbion) natif de Montmeillant (08) ne figure pas dans vos listes.

Réponse de Geneanet : c’est donc que son nom ne figure pas sous l’Arc de Triomphe…


A toutes fins utiles, pour ceux qui s’étonnent de ne pas voir tel ou tel général dans cette liste, plusieurs fois remaniée, il faut savoir que 2232 généraux de la Révolution ou de l’Empire ont été répertoriés. On constate donc que seuls environ le quart d’entre eux ont leur nom sous l’Arc. En revanche tous les maréchaux, dont les 26 créés par Napoléon, y figurent.


Se mer

Logg inn for å legge inn en kommentar Logg inn / Bli med